LARRINGES Contact News Horaires

Verger Conservatoire

C’est le lendemain de la « sainte Catherine où tout arbre prend racines » qu’une équipe de jardiniers de tous âges, amateurs et confirmés se retrouve avec motivation et bonne humeur, sur le terrain communal où sera planté le verger conservatoire.


Cette action se situe dans le cadre « biodiversité » de la Communauté de Communes du Pays d’Evian et de la Vallée d'Abondance(CCPEVA) qui souhaite protéger et valoriser les vergers patrimoniaux et en créer de nouveaux avec des espèces anciennes locales.
La CCPEVA a missionné de 2015 à 2016 l’association « Art-terre » pour coordonner
différentes actions sur ce thème, en lien avec les collectivités locales, les associations, les particuliers.
Sur la commune de Larringes il n’y avait pas de verger communal à réhabiliter, la commune s’est donc tournée vers la création d’un nouveau verger d’espèces anciennes, afin d’alimenter le plan intercommunal d’action en faveur de la préservation des vergers.
Les espèces anciennes de haute tige plantées en racines nues sont :
- 1 pommier « franc roseau »
- 1 pommier « reinette dorée »
- 1 poirier à rissoles « poire loup »
- 1 poirier « comtesse de Paris »
- 1 prunier « reine-claude dorée »
- 1 prunier «d’Aviernoz » ou « cul de poulet »
- 1 cognassier
- 1 noyer « franquette ».

Deux arbustes d’ornements, « malus Everest » ou pommiers à fleurs ont trouvés place du coté du jardin des jeux d’enfants.


Ils seront couverts de fleurs au printemps, participeront à la pollinisation des fruitiers et laisseront place à de minuscules pommes comestibles, si les oiseaux nous en laissent.
Les jeunes filles du comité de consultation des jeunes étaient présentes pour reconnaître l’arbre dont elles sont les marraines responsables. Chaque arbre fruitier est ainsi identifié par une plaque portant aussi le nom de son parrain ou marraine.
Claude Fourneyron, ancien adjoint, qui voulait, depuis toujours, créer un tel verger, est devenu parrain du « noyer franquette » !
Les parrains - marraines sont chargés de suivre leur arbre les deux premières années surtout en période estivale pour les arroser; un livret de la plantation du verger leur a été remis.
L'entretien sera réalisé par le personnel communal, qui pourra demander conseil à l'association des croqueurs de pommes pour l’entretien, la taille etc.
Le verger est clos mais libre d’accès dans le respect de cette action et de l’environnement.
Nous souhaitons que ce verger contribue à la mise en valeur du patrimoine écologique haut-savoyard et au développement de la biodiversité, et qu’il nous permette des échanges riches et variés entre citoyens.